Vidéos

Je réalise des vidéos expérimentales qui forment un archipel échappant à toute tentative de saisie. Je les travaille de manière intuitive. Elles sont en accord avec le monde qui m'entoure et comment je le perçois.

Now I'm White - 2020 - Durée 14'20

Image, Son et Montage : René Clerc

Production : Université Lyon III

Poème Blanc - 2020 - Pièce Sonore : M'Barka Amor

La peau est le révélateur de ce que nous sommes de manière sociale et politique, elle donne selon sa couleur une place à l’individu qui a pour conséquence des transformations, des mutations, des déplacements, des luttes, des conflits internes/externes ; tous ces récits propres à chacun sont le socle d’une aventure que je vous propose.

Embâcle 1 - Année 2018 - Durée 11'27

Image et son : M'barka Amor

Montage : Jérôme Donabedian, M'barka Amor

Production : Les Ateliers ENSBA de Lyon

Embâcle 2 - Année 2018 - Durée 8'48

Image et son : M'barka Amor

Montage : Jérôme Donabedian, M'barka Amor

Production : Les Ateliers ENSBA de Lyon

Une accumulation de matériaux se superpose par couches et révèle des pleins et des vides, des présences, des apparitions, des disparitions rythmées par le fait même du hasard. Ces embâcles se construisent telle une architecture éphémère.

Le Vent - Année 2018 - Durée 2'15

Image et son : Catherine Morinière.

Montage : Jérôme Donabedian, M'barka Amor

Production : Les Ateliers ENSBA de Lyon

Face au smartphone, ma bouche prend la place du vent et induit forcément l'illusion d'un mouvement visible ou invisible.

Couscous Pop - Année 2015 - Durée 1'16

Image et son : M'barka Amor

Montage : Jérôme Donabedian, M'barka Amor

Production : Créafactory

À la manière de Buster Keaton, ce personnage à la verticale, droit et fier, se montre à nous et soudain il rencontre une chute,  in extremis il se rattrape.

Sans fin, à l'instar de Sisyphe, il est condamné à répéter le même geste éternellement.

Haut les Mains - Année 2011 - Durée 4'32

​Image et son : Pierre Beyssac

Montage : Jérôme Donabedian, M'barka Amor

Production : Le Percolateur​

Face à la révolution tunisienne, cette vidéo interroge la problématique des coupables et des innocents dans un état de guerre civile.

Plongé les mains dans un bain de sang de porc, les rincer, et recommencer sans fin comme un mantra prononcé afin de conjurer le sort. Face au silence,le film réagit tel un exutoire et une manière de trouver la sortie.